Home A LA UNE Impact Amplifier, Google.org lance un fonds d’un million de dollars pour la sécurité en ligne en Afrique
A LA UNE - Finance - 22 juillet 2020

Impact Amplifier, Google.org lance un fonds d’un million de dollars pour la sécurité en ligne en Afrique

La société sud-africaine de conseil en impact social Impact Amplifier s’est associée à Google.org et à la DSI, basée au Royaume-Uni, pour lancer l’Africa Online Safety Fund, une initiative d’un million de dollars qui cherche des solutions innovantes aux problèmes de sécurité en ligne.

Plus de 500 millions de personnes ont accès à l’internet en Afrique, et si l’énorme augmentation de l’utilisation de l’internet, des smartphones et des réseaux mobiles a créé de nombreuses nouvelles opportunités de développement socio-économique sur le continent, elle a également entraîné toute une série de problèmes de sécurité.

Il s’agit notamment du vol d’identité, de l’intimidation et du harcèlement, du trafic sexuel, des crimes haineux, du recrutement et de la promotion de terroristes, de la désinformation et des escroqueries financières. Le Fonds pour la sécurité en ligne en Afrique a été créé pour soutenir les solutions innovantes existantes et nouvelles à ces défis.

Le Africa Online Safety Fund, qui représente un engagement d’un million de dollars US, accordera des subventions aux organisations qui s’attaquent à un ou plusieurs des problèmes de sécurité facilités par l’internet. Bien qu’il ne soit pas exclusivement ciblé, il privilégiera les solutions qui traitent spécifiquement de la sécurité en ligne des femmes et des enfants, car ce sont les communautés les plus visées à cet égard.

Il existe deux catégories de financement : transformateur et catalytique. Les premiers sont destinés à être plus importants, à atteindre de multiples zones géographiques et un nombre potentiellement important de bénéficiaires, et à être modulables. Les subventions transformatives seront plafonnées à 100 000 dollars US.

Les projets catalytiques, quant à eux, sont destinés à être plus petits, ciblés et potentiellement uniquement locaux ou culturellement spécifiques. Ces subventions pourront atteindre un maximum de 10 000 dollars US.

Les candidats peuvent être des organisations d’intérêt public, privées ou du secteur public. Le Fonds est ouvert aux organisations de toute l’Afrique, mais il donne la priorité au Nigeria, à l’Afrique du Sud, au Kenya, au Sénégal, à l’Éthiopie et à la Côte d’Ivoire. La première phase du processus de candidature est ouverte ici jusqu’au 21 août, les candidats présélectionnés étant annoncés avant le 7 septembre. Les finalistes seront sélectionnés d’ici le 8 octobre.

Disrupt-africa.com

Verifiez Aussi

La start-up mauricienne Bongéni lance une plateforme logistique de livraison le jour même

La start-up technologique mauricienne Bongéni a lancé une plate-forme en ligne où les part…